AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gotham [Sarah Michelle Gellar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiryû
♠ El Ángel de la Guarda ♠
♠ El Ángel de la Guarda ♠


Masculin
Age : 32
Nombre de messages : 23977
Date d'inscription : 29/08/2007


MessageSujet: Gotham [Sarah Michelle Gellar]   Mer 05 Mar 2008, 10:11

Interview en anglais :



voila la traduction :

Citation :

Sarah Michelle Gellar - L'instinct assassin de l'héroïne de Possession

Sarah Michelle Gellar a fait un long parcours depuis Buffy contre les vampires, et dans son nouveau film, Possession,
la new-yorkaise continue de prouver qu'elle est encore une actrice qui
comptent de nos jours. Épouse comblée avec un style qui évolue dans
quelque chose d'audacieux, elle est confiante, heureuse et prête pour
plus.


En nous tuant lentement ... En seulement quelques années, Sarah Michelle Gellar est passée de la lycéenne tueuse de vampires à la reine du Box Office,
en plantant un pieu dans le coeur de ceux qui croyait qu'elle n'était
rien d'autre qu'une étudiante avec un morceau de bois. Aujourd'hui,
tout lui réussi professionnellement, et c'est une épouse comblée à
fleur de peau. Et bon sang, elle semble si bien. Alors qu'est-ce que la
femme actrice fait-elle exactement ? Eh bien – tout.

Qu'est-ce qui permet à une actrice de rester au pouvoir ?
Demandez à la new-yorkaise Sarah Michelle Gellar, qui est chique, avec
un style personnel et une grâce divine s'ajoutant à une fabuleuse
allure attrayante avec du courage en abondance. Alors que beaucoup de
starlettes fleurissent admirablement pour ensuite se faner peu de temps
après, Gellar prouve qu'elle est plus qu'une plante verte. Ses racines,
à la fois professionnelle et personnelle, sont fortes et ses branches
s'étendent plus audacieusement à chaque saison passée. Ce printemps,
Gellar, mariée depuis cinq ans à l'acteur Freddie Prinze Jr.,
aura 31 ans. Sa carrière s'est forgée progressivement par étapes
(Gellar était, si vous vous souvenez, une enfant star qui a commencé
hors de Broadway, dans des publicités de Burger King, dans un soap-opera pour adolescents, et dans All My Children). La plupart de ses fans la connaissent grâce à ses six années passées dans Buffy contre les vampires,
où elle tenait le rôle principal – une fille qui, selon les mots de
Gellar, "n'était pas la plus belle fille du lycée, ni la plus
populaire, ni le plus chique, mais elle a pris ce qu'elle avait et en a
fait tellement plus." La transition qu'elle a faite avec le cinéma
parait magistrale : les rôles dans Sexe Intentions, Souviens-toi ... l'été dernier et The Grudge ont fait d'elle une véritable (et rentable) actrice de cinéma. Elle a récemment joué dans The Air I Breathe avec Forest Whitaker et Kevin Bacon, et prochainement, elle jouera avec Lee Pace dans Possession, un drame austère et tendu qui demande à l'actrice Gellar bien plus qu'auparavant.

Gotham : Qu'est-ce qui vous a attiré dans Possession ?

Sarah Michelle Gellar : Eh bien, je suis dans une période de ma vie où j'aime faire des choses qui sont différentes.

G : Qu'entendez-vous par "différentes" ?

SMG : Des choses que je n'ai jamais faites, des défis que je ne me suis jamais lancés. Avec Possession
notamment, j'ai aimé l'idée de faire un film modeste. C'est comme un
jeu : il y a seulement quatre personnages et l'histoire se déroule
principalement sur une scène. J'aime l'idée de rentrer dans les esprits
de ces personnages et d'essayer de faire quelque chose d'intéressant
alors que vous n'avez pas beaucoup pour le faire. Alors quand nous
avons trouvé Lee Pace – celui-ci débutait Pushing Daisies et commençait à devenir une grande star – j'ai pensé, la seule façon pour que ça ai du sens, c'est avec nous deux.

G : Vous avez grandi à New York. En quoi la ville est-elle différente aujourd'hui depuis que vous avez grandi ?

SMG : Étant enfant, on vous couve.
Aujourd'hui, je finis d'explorer toutes les différentes parties de la
ville. Aussi, quand vous grandissez ici, vous présumez qu'il y a des
musées de partout. Je ne savais pas que certaines villes n'avaient pas
de musées d'histoire naturelle, ou de clubs de rencontre ou d'opéras.
J'apprécie tout ça ayant grandi avec pendant tout ce temps. Et j'aime
surtout ne pas être piégé dans ma voiture dans la circulation !

G : Prenez-vous le métro ?

SMG : Tout le temps.

G : Est-ce que les gens vous reconnaissent ?

SMG : Quelquefois. La caractéristique des gens de New York
est qu'ils doivent vraiment aller quelque part. "Que lisez-vous ?" -
certains me le demande. Mais les gens ont d'autres choses à faire. Ils
ne sont pas intéressés par moi.

G : Parlez-nous de votre sens de la mode.

SMG : Eh bien, il n'y a pas de meilleur endroit pour faire des achats que New York.
Il y a tout les styles ici. Vous n'êtes pas automatiquement jugés par
votre look. Vous ne pouvez pas "catégorier" les gens immédiatement. Et
les gens aime s'habiller ici – c'est une des choses que mon mari a
remarqué. Vous savez, les hommes n'ont pas beaucoup d'opportunités de
s'habiller. Et certains hommes aiment ça !

G : Et ils sont si mignons quand ils font.

SMG : Ils sont fabuleux! Mon mari aime mettre
une chemise avec des boutons en bas et quelques boutons de manchette et
être capable de sortir dîner – il a une vrai expérience des dîners –
sans faire tache au milieu des autres.

G : Comment décririez-vous votre propre style ?

SMG : Évoluant.

G : De quelle façon ?

SMG : Ça parait cliché, mais lorsque les
femmes passent 30 ans, elles se trouvent elle-même. Vous vous sentez
bien mieux dans votre peau. Hier soir chez Letterman, j'ai porté cette robe moulante d'Herve Leger. Il y a deux ou trois ans, je ne l'aurais jamais porté.

G : Pourquoi ?

SMG : Oh, c'est trop serré, trop bas, vous
voyez ? Maintenant j'aime faire bouger les choses un petit peu plus. Je
n'ai plus peur d'essayer des choses. Je n'ai plus peur d'échouer. Dans
mon métier, il y a tant de pression à propos de votre apparence.
Quelquefois, j'ai l'impression que je suis plus jugé sur la façon dont
je vais descendre un tapis rouge que pour ma performance.

G : C'est peut-être le cas.

SMG : Et c'est angoissant. Car ce n'est pas
pour ça que je suis entré dans ce métier. Mais cela dit, j'aime
vraiment la mode. J'aime m'habiller, en créant un style. J'aime
beaucoup changer - aujourd'hui c'était amusant [à la séance photo de Gotham]
parce que ça représente le glamour des années 1940, mais avec des bas
bordés. J'aime prendre quelque chose de classique et le moderniser. Je
pourrais parler de mode pendant toute la journée - j'adore ça !

G : Nous avons entendu dire que vous étiez une fan de chaussures. Combien de paires avez-vous ?

SMG : Oh mon dieu. Disons juste que quand les
gens regardent ma penderie, ils hochent la tête de honte. J'adore les
chaussures. Et je suis un petit peu en défi verticale. J'ai besoin
d'être en hauteur.

G : Travaillez-vous avec un styliste ?

SMG : C'est dur [d'avoir une garde-robe] vu
mon style de vie occupé, donc je suis absolument obligé d'utiliser une
styliste, Tara Swennen. Elle est formidable. Ce que j'aime chez Tara,
c'est qu'elle n'a pas peur de mes idées.

G : Travaillez-vous avec quelqu'un qui est effrayé par vos idées ?

SMG : Quelquefois ma manager est un petit peu effrayée ! Mais elle est avec moi depuis que j'ai environ 12 ans.

G : Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que votre mère ne soit pas devenue votre manager ?

SMG : Ma maman a toujours été la plus grande
influence dans ma vie. Les gens lui demandent toujours : "Comment
l'avez-vous laisser partir ?", mais c'était sans appel. Il est arrivé
un moment où elle m'a dit : "il est temps pour toi de passer tes
propres coups de téléphone, c'est l'heure pour toi de travailler par
toi-même". Elle a estimé qu'il était très important de m'enseigner
comment être une adulte. Elle a pensé que c'était plus de son rôle que
de constamment prendre soin de moi.

G : Avez-vous jamais pensé à devenir mère ?

SMG : Je ne peux pas y éviter – chaque jour
les gens me posent cette question. J'ai même quelquefois l'impression
de faire quelque chose de mal. Mais quand ce sera le bon moment, nous
en ferons un. Je viens juste d'avoir 30 ans. Il y a les voyages que je
veux faire. Il y a le travail de charité que je veux faire. J'apprends
à croire davantage en moi et je réalise des choses que je suis capable
d'accomplir. Et lorsque nous auront des enfants, mon mari et moi
donneront une bonne éducation parce que nous auront donné le temps à
notre relation de grandir.

G : En quoi le mariage est-il différent de ce que vous aviez imaginé ?

SMG : J'essaie d'avancer dans tout avec un
esprit ouvert, mais c'est beaucoup plus difficile que je l'aurait cru.
La relation grandit à un niveau si différent. Et toute ma vie, c'était
juste ma maman et moi, nous contre le monde ; alors laisser entrer
quelqu'un dedans et avoir un autre partenaire était difficile pour moi.
Maintenant il est mon compagnon, mon meilleur ami et mon mari.

G : Vous semblez si confiante et posée. Quelle est votre combat à présent ?

SMG : Eh bien, dans cette carrière vous
pouvez être en haut un moment et en bas à un autre, c'est toujours dans
un coin de mon esprit. Puis-je grandir en faisant les métiers que je
souhaite faire ? Est-ce que je donne assez de temps et d'attention à ma
vie privée ? Mais ça a vraiment été une merveilleuse période de
croissance, j'ai fini par travailler avec les acteurs que j'admire. Je
me sens vraiment bénit d'avoir ces opportunités.

Lizzie Simon - Gotham Magazine

Traduction exclusif à Just-Sarah.fr. Merci de créditer si vous repostez.

Edit @Audy : Lynou a déplacé ton sujet dans les interviews et j'ai rajouté l'interview en anglais. wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://winter-is-coming.forum-nation.com/
Babydoll
Helpless but hopeful
Helpless but hopeful


Féminin
Age : 31
Nombre de messages : 9058
Date d'inscription : 25/09/2010


MessageSujet: Re: Gotham [Sarah Michelle Gellar]   Dim 21 Nov 2010, 19:06

J'avais jamais lu cette interview et elle est super intéressante.

J'aime beaucoup le shoot de Gotham en plus donc lire l'interview en parallèle c'est encore mieux.

Et puis c'est marrant de lire qu'elle n'était pas prête à avoir d'enfant alors que sa puce a déjà eu 1 an. Comme quoi tout le monde change et évolue ^^.

A chaque fois que je lis une interview de Sarah je suis impressionnée de voir à quel point elle semble posée et réfléchie.

Elle a bien fait de tourner Possession en tout cas, j'aime beaucoup ce film, l'histoire est vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://mumenvrac.eklablog.com/
Nesva
# P'tit détective #
Faith-Kennedy Fan
# P'tit détective #Faith-Kennedy Fan


Féminin
Age : 29
Nombre de messages : 21033
Date d'inscription : 28/11/2007


MessageSujet: Re: Gotham [Sarah Michelle Gellar]   Lun 21 Nov 2011, 17:53

Ah ben , j'avais jamais lue cette intervieux et jamais vue le sujet aussi ^^ . très sympas en tout cas sourire

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://video.google.com/videoplay?docid=4093730216074063220#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gotham [Sarah Michelle Gellar]   Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Gotham [Sarah Michelle Gellar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarah Michelle Gellar : blonde ou brune ?!
» Favorite Sarah Michelle Gellar Magazine Cover
» Favorite Sarah Michelle Gellar Quote
» sarah Michelle Gellar : Parodie du Seigneur des Anneaux
» Sarah Michelle Gellar (Buffy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buffy Is Not Dead :: Buffy the Vampire Slayer :: Cast & Crew :: Interviews-
Sauter vers: